Marchez, pour rehausser votre tonus musculaire

La marche est un exercice efficace à faible impact conçu pour vous aider à brûler des calories, réduire le stress et améliorer la santé globale. Cependant, nombreux sont qui prétendent que marcher n’aide pas à développer des muscles. En effet, mais marcher « astucieusement » pendant une promenade peut avoir un effet significatif sur les muscles de la partie inférieure, particulièrement le fessier.

 

Explication

Marcher sur une pente inclinée aide à muscler les fesses rapidement tout en brulant des calories. Cela est possible chez soi ou dans une salle de sport simplement en se servant d’un tapis de course mis en position de pente.

 

L’effet de l’inclinaison

 

Bien que le résultat soit incomparable à l’apport des séances de musculation, néanmoins, cibler le développement musculaire est également possible avec la marche notamment pour les personnes qui ne peuvent pas faire du culturisme.  En effet, marcher sur une pente travaille sur la mobilisation de plusieurs muscles particulièrement les quadriceps et les ischio-jambiers pour avoir des cuisses bien fermes. Quant au fessier, l’évolution se fait au niveau des 3 muscles du fessier à savoir le grand glutéal, le moyen et le petit.

De plus, pour obtenir des fesses plus fermes il faudra améliorer son endurance physique durant la routine de marche. En outre, faire de la marche sur une pente selon un angle légèrement incliné vers le haut renforce la résistance naturelle. Courir ou marcher en montée oblige les parties inférieures cible deux ou trois fois plus de fibres musculaires que de courir sur une piste ou un tapis roulant plat.

Tailler l’excès de graisse

Se muscler le fessier est seulement la première étape pour obtenir un derrière ferme et se débarrasser de l’aspect mou. La marche ne brûle pas un assez de calorie, mais faire de la marche en montée est un moyen efficace pour bruler l’excès de graisse.

 

Mise en pratique

Il est recommandé de commencer à faire de la marche sur une modérément inclinée puis augmenter ou diminuer l’inclinaison tout au long de la séance d’entraînement en respectant la réaction du corps. D’autres exercices ou enchaînement peuvent être par la suite combinés à la marche pour un meilleur résultat.

Save

Save